DYSON SE LANCE DANS L'AUTOMOBILE (1/2)

L'entreprise britannique promet une voiture électrique pour 2020

Par Frédérique Payneau, Publié le 12/10/2017
Le 15h30 analyse

James Dyson vient d’annoncer son intention de fabriquer sa propre voiture électrique d’ici à 2020. Le fondateur et patron de l’entreprise britannique célèbre pour ses aspirateurs et ses sèche-cheveux a ainsi confirmé des rumeurs qui circulaient depuis quelque temps.

« Nous ne sommes pas de nouveaux convertis à la voiture électrique », a souligné M. Dyson. Il a expliqué que le projet avait germé après que les géants de l’automobile ont refusé d’utiliser une de ses technologies pour réduire les émissions de leurs moteurs diesel dans les années 1990. Les travaux ont débuté sérieusement il y a deux ans et demi.

Alors que tous les constructeurs préparent des modèles électriques et hybrides, Dyson espère que son savoir-faire dans les batteries et les moteurs électriques lui conféreront un avantage. « La technologie des batteries est très importante pour Dyson, les moteurs électriques sont très importants pour Dyson, la protection de l’environnement est très importante pour nous », a expliqué le milliardaire britannique, inventeur de l’aspirateur sans sac. « J’ai développé ces technologies constamment car je pensais qu’un jour nous ferions une voiture », a-t-il ajouté.

400 personnes travaillent déjà sur le projet au siège de Dyson, à Malmesbury, dans le Wiltshire. L’entreprise poursuivra le développement de sa voiture à proximité, dans un nouveau centre de recherche et développement qu’il construit sur un ancien site de la RAF (Royal Air Force) à Hullavington et qui ouvrira l’an prochain.

Dyson va investir 2 milliards de livres (2,2 milliards d’euros) : 1 milliard pour la voiture proprement dite et un autre milliard pour la batterie. Il a racheté en 2015 une start-up américaine, Sakti3, qui développe des batteries dites « solides », et deux de ses équipes travaillent sur cette nouvelle technologie qui offrirait des avantages en termes de sécurité, de coûts, de performances et de recharge.