le gouvernement et les sociétés d’autoroutes trouvent un accord

Un accord a été trouvé entre le gouvernement et les sociétés concessionnaires d'autoroutes (SCA), a annoncé le ministre de l'Economie Emmanuel Macron. Cet accord valide un plan de relance autoroutier de 3,2 milliards d'euros, en échange d'un allongement moyen de deux ans de la durée des concessions actuelles, a précisé le ministre lors d'une intervention devant la Fédération nationale des travaux publics.

le Premier ministre Manuel Valls avait déjà annoncé que les péages des autoroutes n'augmenteraient pas en 2015, et que les SCA consentiraient 500 millions d'investissements supplémentaires dans les infrastructures et les projets de transports. En revanche, le pourcentage de hausse des tarifs pour les années suivantes, n'a pas été évoqué.

Les sociétés d’autoroutes ont engagé, à l’automne dernier, un bras de fer avec les pouvoirs publics, tandis que l’Autorité de la concurrence a publié, en septembre 2014, un rapport dans lequel elle dénonçait la "rente autoroutière". Elle estimait que l’absence de risque sur l’activité des autoroutes ne justifiait pas de tels niveaux de rentabilité pour les sociétés concessionnaires.

Fin janvier, le gouvernement avait gelé les tarifs autoroutiers, dans l'attente des conclusions d'un groupe de travail. Celui-ci avait, le 10 mars, préconisé notamment une contribution supplémentaire des sociétés d'autoroutes au financement des infrastructures, mais avait jugé "particulièrement aventureux" un processus de résiliation des concessions, qui rendrait nul et non avenu le plan de relance déjà accepté par Bruxelles. (PARISIEN, ECHOS 10/4/15)

Juliette Rodrigues