AFFAIRE VW : M. SCHMIDT CONDAMNÉ À 7 ANS DE PRISON

Dans le cadre de l'affaire des moteurs truqués de Volkswagen, l'ancien cadre de VW, Oliver Schmidt, a été condamné par le tribunal de Detroit, à 7 ans de prison (soit la peine maximale requise) et à 400 000 dollars d'amende.

Par Cindy Lavrut, Publié le 07/12/2017
Le 14h00 décortique

Dans le cadre de l'affaire des moteurs truqués de Volkswagen, l'ancien cadre de VW, Oliver Schmidt, a été condamné par le tribunal de Detroit, à 7 ans de prison (soit la peine maximale requise) et à 400 000 dollars d'amende.

M. Schmidt avait accepté de plaider coupable afin d'obtenir une réduction de peine. La peine de prison comme l'amende sont les maximales dont il pouvait écoper dans le cadre de son plaider-coupable.

Le juge Sean Cox, au tribunal de Detroit, a estimé que l'ancien dirigeant avait contribué à la fraude concernant les émissions des modèles diesel de Volkswagen. M. Cox considère M. Schmidt comme un « conspirateur clé » dans l'affaire VW.

Sur les 7 ans d'emprisonnement auxquels il a été condamné, 5 ans ont été prononcés au titre de l'accusation de conspiration pour fraude et deux ans pour violation de la loi sur la protection de l'environnement. 

A l'été 2015 « M. Schmidt a participé aux discussions avec d'autres employés de VW pour déterminer comment ils pourraient répondre aux questions posées par les autorités américaines sans révéler le logiciel truqueur », expliquent des documents de justice. 

Entre 2014 et 2015, M. Schmidit était responsable du service de conformité réglementaire de Volkswagen aux Etats-Unis. Il avait été arrêté en janvier aux Etats-Unis. Au total, aux Etats-Unis, 7 anciens dirigeants et ingénieurs de Volkswagen ont été inculpés aux Etats-Unis. (AFP, AUTOMOTIVE NEWS EUROPE, AUTOMOBILWOCHE, HANDELSBLATT, SPIEGEL, SÜDDEUTSCHE ZEITUNG, ZEIT 6/12/17, XINHUA NEWS 7/12/17)