Zoom sur le marché américain au premier semestre

Les ventes de véhicules légers aux Etats-Unis au premier semestre ont augmenté de 4,4 %, à 8,52 millions d’unités. Les ventes d’utilitaires légers, dopées par la baisse des prix de l’essence, ont augmenté de 10 %, tandis que celles de voitures ont baissé de 1,7 %. La part des utilitaires légers dans les ventes totales a atteint 54 %, en hausse de 3 points sur un an.La croissance du marché automobile américain sur les six premiers mois de 2015 a moins profité aux constructeurs de Detroit qu’aux constructeurs étrangers. General Motors et Ford ont progressé moins vite que le marché (+ 3,6 % et 1,8 % respectivement), tandis que Fiat Chrysler a fait mieux (+ 5,6 %). La part de marché des constructeurs américains sur le semestre a baissé de 0,3 point, à 45,3 %. La part des constructeurs japonais a progressé d’autant, à 37 ,6 %, et celle des constructeurs européens a augmenté de 0,1 point, à 9,1 %. La part de marché des marques coréennes a reculé de 8,1 % à 8 %. Ford a été la marque la plus vendue sur six mois, avec 1,24 million d’unités écoulées (+ 1,7 %). La marque à l’ovale bleu est suivie par Chevrolet et Toyota, qui ont vendu respectivement 1,053 million (+ 2,5 %) et 1,047 million de véhicules (+ 5,2 %). Jeep s’est hissé à la sixième place, devant Hyundai. Subaru a dépassé Dodge et s’est imposé à la neuvième place.Les marques qui ont le plus fortement progressé sur le semestre sont Mini (+ 25,3 %), Mitsubishi (+ 24,9 %), Land Rover (+ 23,4 %), Jeep (+ 20,7 %) et Chrysler (+ 20,7 %). Celles qui ont perdu le plus de terrain sont Smart (- 22 %), Scion (- 18,6 %), Dodge (- 16,2 %), Fiat (- 12,7 %) et Buick (- 6,3 %).En termes de part de marché, Jeep a enregistré la plus forte progression (+ 0,6 point), Chrysler, GMC et Subaru ont gagné 0,3 point et Lexus 0,2 point. Dodge est le plus grand perdant (- 0,8 point), suivi de Ford (- 0,4 point), de Honda (- 0,3 point), de Chevrolet (- 0,2 point), de Buick (- 0,2 point) et de Volkswagen (- 0,2 point).Dans le segment du haut de gamme, BMW est en tête des ventes (avec 168 623 unités écoulées, + 7,1 %), Mercedes et Lexus se classant respectivement deuxième et troisième. Acura, dont les ventes ont augmenté de 12 %, devance Cadillac, qui a vu ses ventes diminuer de 1,5 %. Selon Ford, la part de marché des pick-ups au premier semestre a augmenté d’un point, à 12,3 %, et celles des voitures de catégorie moyenne a baissé d’un point, à 13 %. La part de marché des véhicules hybrides et électriques s’est établie à 2,8 %, contre 3,6 % un an plus tôt. Les ventes de ces véhicules ont fortement baissé, pénalisées par le prix bas de l’essence, des incitations moindres et le déplacement de la demande vers les tout-chemin/tout-terrain de loisir. Les ventes de la Chevrolet Volt ont chuté de 35 % et celles de la Nissan Leaf de 23 %. Les ventes d’hybrides de Honda ont reculé de 21 % et les ventes de Toyota Prius ont diminué de 16 %.Le Ford Série F a conservé la tête du classement des véhicules les plus vendus aux Etats-Unis sur les six premiers mois de l’année, avec 357 180 unités écoulées, suivi du Chevrolet Silverado (275 822 unités), de la Toyota Camry (215 816 unités), du pick-up Ram (212 716 unités) et de la Toyota Corolla (190 131 unités).

Frédérique Payneau