Ze-Watt gère les stations électriques des entreprises

La jeune société toulousaine Ze-Watt propose un service clé en main d'installation et de gestion des bornes de recharge des véhicules électriques pour les entreprises. Forte de ses premières commandes, elle vient de lever 1 million d'euros auprès de Midi-Pyrénées Croissance, Takara Capital, Crédit Agricole 31 Initiatives et bpifrance, pour se déployer dans toute la France. Elle doublera son effectif à 20 personnes d'ici à fin 2017, en recrutant des commerciaux, des techniciens et des informaticiens. En deux ans, Ze-Watt a séduit 50 clients et 300 usagers, pour moitié dans l'agglomération toulousaine. « Nous avons aussi beaucoup de commandes dans la région parisienne, en Rhône-Alpes, en Paca et à Bordeaux », précise Eric Gaigneux, son président. « A la demande des salariés s'ajoute la volonté des employeurs d'apporter ce service », ajoute-t-il. La start-up a par exemple obtenu un gros contrat auprès de Thales pour équiper tous ses sites en France, mais aussi ceux d'Airbus à Elancourt, de Continental, de Safran, du CNES, d'Enedis ou de STMicroelectronics à Aix-en-Provence.

Très pratique, la recharge électrique sur le lieu de travail se développe au vu des plus de 100 000 voitures électriques circulant en France. Les salariés s'inscrivent sur le site de Ze-Watt, reçoivent un badge d'accès et sont prélevés suivant le tarif déterminé par leur entreprise. La start-up installe et entretient les bornes, remboursant l'électricité à la société cliente. Elle facture l'installation d'une borne double de 6 000 à 7 000 euros, ainsi que les frais de service. Le système gère l'utilisation des bornes, gratuite pour les véhicules de fonction et payante pour les voitures des salariés. Ze-Watt table sur un chiffre d'affaires de 800 000 euros en 2017 et vise l'équilibre en 2019. (ECHOS 14/6/17)

Alexandra Frutos