ZF a annoncé qu'il ne fermerait pas son usine d'Ahrweiler

L’équipementier allemand ZF a annoncé qu’il ne fermerait pas son usine d’Ahrweiler (environ 300 salariés), pourtant menacée de fermeture depuis plusieurs années. Néanmoins, l'usine va petit à petit abandonner la production de suspensions du fait d'une concurrence accrue. En contrepartie, de nouvelles technologies seront relocalisées à Ahrweiler. Suite à de longues négociations, les licenciements économiques seront exclus sur le site d'Ahrweiler jusqu'en 2022. Toutefois, jusqu'en 2016-2017, le temps de travail sera réduit d'une heure par semaine et des mesures de chômage partiel pourront être mises en place. (AUTOMOBILWOCHE 11/9/15)

Cindy Lavrut