Yves Pasquier-Desvignes réaffirme l’objectif de 1 % de pénétration pour Volvo France

Deux mois après son arrivée à la tête de Volvo France, Yves Pasquier-Desvignes a réaffirmé l’objectif de la marque d’atteindre 1 % de part de marché à moyen terme (contre 0,6 % actuellement), soulignant toutefois que cela devrait se faire à travers un positionnement « plus premium » et sur tous les canaux de clientèle. L’enjeu pour la marque est de progresser notamment auprès des particuliers, où Volvo n’affiche aujourd’hui que 0,34 % de part de marché, contre 1,9 % sur le canal des loueurs de longue durée.

L’ensemble du réseau devra avoir adopté d’ici à 2018 les nouvelles normes VRE (Volvo Retail Experience) qui doivent participer au renforcement du positionnement premium de la marque.
« Nous devons réaffirmer notre différence sur le marché », souligne M. Pasquier-Desvignes. Il s’agit donc de travailler davantage sur l’image de marque pour gagner en pénétration sur le segment des marques de haut de gamme en prenant des parts de marché aux allemands, Audi, Mercedes et BMW. Un segment bataillé qui ne représente aujourd’hui que 10 % du marché français (Volvo dispose de 6,3 % de parts de marché sur le marché premium à fin juin).

« Nous sommes aujourd’hui en ligne avec le positionnement tarifaire de ces trois marques, mais elles affichent des prix d’entrée très agressifs que nous ne souhaitons et ne pouvons pas suivre », reconnaît M. Pasquier-Desvsignes. Pour les concurrencer, le dirigeant entend par conséquent communiquer davantage sur « la compétitivité de l’offre Volvo » au regard du contenu technologique de ses modèles. « Nous voulons montrer que nous vendons de la technologie et pas seulement du design ou du statutaire », souligne-t-il. (AUTOACTU.COM 7/7/14)

Alexandra Frutos