Wuhan est destinée à devenir la « Motor City » chinoise

Plusieurs métropoles chinoises sont appelées à devenir d’importants sites de production automobile, notamment Wuhan, Changsha, Chongqing et Chengdu (cf. zoom éco du 28/5/13). Parmi ces villes, Wuhan, la capitale de la province du Hubei, est la plus apte à devenir une « Motor City » chinoise, capable de concurrencer Detroit.

Wuhan bénéficie en effet de la présence de quatre constructeurs automobiles majeurs, à savoir PSA Peugeot Citroën, Renault SA, Nissan et Honda. Ces groupes se sont tous installés à Wuhan en raison de leur partenariat avec le constructeur Dongfeng Motor. Celui-ci siège en effet à Wuhan. En outre, General Motors est en train de construire une usine dans la capitale du Hubei, avec son partenaire SAIC. Le site, doté d’une capacité de production de 300 000 véhicules par an, doit entrer en activité en 2014. De plus, Hyundai Motor prévoirait également d’implanter une usine dans cette métropole.

La croissance de ces constructeurs en Chine aura un effet positif sur le développement de Wuhan, l’augmentation de leurs capacités de production créant des emplois directs et indirects.

En outre, Wuhan est une ville qui avait été fortement industrialisée durant la période staliniste. Toutefois, depuis les années 1970, l’activité dans cette ville a été négligée au profit des villes côtières, telles que Pékin, Shanghai et Canton. De ce fait, Wuhan est une ville en développement, où le coût du travail et de l’immobilier reste nettement inférieur au coût observé dans les grandes métropoles côtières.

Grâce au coût du travail particulièrement bas, Wuhan est également le lieu d’implantation de nombreux équipementiers, le constructeur Dongfeng et ses différents partenaires (PSA Peugeot Citroën, Renault SA, Nissan et Honda) disposent donc d’un bon réseau de fournisseurs.

Enfin, la dernière mais non moindre raison pour laquelle Wuhan est appelée à devenir une véritable « Motor City » est la situation géographique de la ville. En effet, située au confluent de deux cours d’eau majeurs (le fleuve Yangtsé et la rivière Han) ainsi que sur l’une des plus importantes lignes ferroviaires du pays, Wuhan permet un accès à la fois aux régions côtières de la Chine, mais aussi aux régions centrale et septentrionale.

Cindy Lavrut