Wuhan, Changsha, Chongqing et Chengdu en lice pour devenir des « Motor City » chinoises

Jusqu’à présent, en Chine, la majorité des usines d’assemblage de constructeurs étrangers se concentraient dans les régions côtières prospères du pays. Toutefois, le gouvernement chinois a décidé de mettre en place des mesures incitatives pour les groupes qui investiraient dans les régions centrales et occidentales du pays.

Ces mesures que le gouvernement chinois va mettre en place visent à encourager les constructeurs étrangers à s’implanter dans 22 provinces et municipalités du centre et de l’ouest. Parmi ces mesures, les groupes étrangers bénéficieront d’importantes réductions sur l’impôt sur les sociétés et seront exemptés des taxes sur les produits importés.

Quatre villes en particulier bénéficieront particulièrement de ces subventions gouvernementales et seront donc appelées à jouer un rôle déterminant dans l’industrie automobile chinoise.

La première de ces villes est Wuhan (province du Hubei), où se trouve le siège du constructeur chinois Dongfeng. Nissan, Honda et PSA Peugeot Citroën y ont également implanté des usines d’assemblage. La deuxième est Changsha (province du Hunan), où sont installées deux usines de BYD et de Guangzhou Automobile (GAC) ; Fiat s’y est implanté depuis deux ans. La troisième est Chongqing (province du Sichuan), où Ford a construit trois usines et où siègent les constructeurs chinois Changan et Lifan. Enfin, la dernière est Chengdu (province du Sichuan), qui accueille les usines de Toyota, Volkswagen et Brilliance.

A elles trois, ces villes représentent une population totale de 233 millions de personnes. Bien que le revenu par habitant y reste en deçà de celui des grandes villes côtières (telles que Pékin, Shanghai ou encore Shenzhen), ces quatre villes sont en pleine expansion, ce qui permet aux provinces dont elles dépendent d’enregistrer des taux de croissance élevés. Ainsi, les économies des provinces du Hubei, du Hunan et du Sichuan ont toutes crû de plus de 13 %, alors que l’économie chinoise n’a enregistré une croissance que de 7,8 %. De plus, les revenus des ménages à Wuhan, Changsha, Chongqing et Chengdu sont en forte hausse.

En outre, ces villes sont bien desservies, par le rail comme par le transport fluvial, ce qui facilite l’expédition de composants et de véhicules pour les constructeurs et équipementiers implantés dans ces régions. De ce fait, plusieurs constructeurs ont commencé à s’implanter dans les régions centrales et occidentales avant même que le gouvernement n’annonce ces mesures incitatives.

General Motors a ainsi débuté la construction d’une usine à Wuhan et Volkswagen a posé ce mois-ci la première pierre d’une nouvelle usine d’assemblage à Changsha. Volvo devrait pour sa part ouvrir sa première usine chinoise à Chengdu le mois prochain.

A terme, les villes de Wuhan, Chengdu, Changsha et Chongqing pourraient devenir de véritables « Motor Cities », au même titre que Pékin et Changchun, deux villes côtières où General Motors et Volkswagen réalisent d’importants investissements, assurant le dynamisme de ces métropoles.

Cindy Lavrut