Wolfgang Porsche s'est exprimé devant 20 000 salariés du groupe Volkswagen

Wolfgang Porsche, président de la holding Porsche SE, actionnaire majoritaire du groupe Volkswagen, s’est exprimé devant 20 000 salariés du constructeur à propos du scandale des émissions de NOx et de CO2. M. Porsche a garanti que la famille Porsche-Piëch (héritière du fondateur du groupe VW) soutiendrait l’emploi au sein du groupe, soulignant que les emplois étaient un atout considérable. En revanche, les primes seront supprimées en 2016, a concédé Bernd Osterloh, président du comité d'entreprise de VW, qui a appelé les membres du directoire et du conseil de surveillance à renoncer à leur rémunération variable.« Je crois dur comme fer que Volkswagen s'en sortira et qu'il sortira même renforcé de cette crise », a néanmoins affirmé M. Porsche.M. Porsche était entouré de deux membres du conseil de surveillance du groupe Volkswagen et membres de la famille Porsche-Piëch, à savoir Louise Kiesling et Hans-Michael Piëch, mais aussi du Ministre de l'Economie Sigmar Gabriel. Par ailleurs, Volkswagen a démenti un rapport du journal allemand WIRTSCHAFTSWOCHE, qui indiquait que le constructeur allait suspendre la production dans ses usines allemandes entre le 4 et le 7 décembre. En outre, dans l'usine d'Hanovre (utilitaires), les contrats de 300 salariés en CDD arrivant à échéance fin janvier ne seront pas renouvelés. (AFP, AUTOMOTIVE NEWS EUROPE, AUTOMOBILWOCHE, FRANKFURTER ALLGEMEINE ZEITUNG 2/2/15 ECHOS, FIGARO 3/12/15)

Cindy Lavrut