Volvo redresse ses ventes de voitures en France

Après une année 2013 difficile, Volvo France a bien démarré 2014 avec « des prises de commande en hausse de 8 % sur les deux premiers mois, sur un marché des commandes plutôt stable », indique Pierre Janthial, directeur commercial de Volvo Car France, qui assure également la fonction de président par intérim depuis le départ de Pascal Bellemans. La raison principale de ce regain d’activité est la disponibilité depuis novembre du D4 180 ch, un moteur diesel économique qui permet à la V60 de limiter ses émissions de CO2 à 99 g/ km (contre 149 g/km au mieux auparavant) et le XC60 à 124 g/km (contre 169 g/km auparavant). « Ce moteur équipe 75 % des V60 et XC60 vendus actuellement », souligne M. Janthial.

Le dirigeant ambitionne des ventes en légère progression cette année, à 12 500-13 000 unités. Le nouveau XC90 sera présenté au Mondial de l’Automobile Paris mais son effet sur les ventes ne se verra qu’en 2015, notamment avec la version hybride rechargeable essence-électricité. En 2015 suivra le remplacement du XC70 et, à une échéance encore non dévoilée, arrivera un petit tout terrain de loisir, inspiré du concept XC Coupé, « pour aller chercher une part de marché de 1 % en France (contre 0,62 % en 2013) », indique M. Janthial.

En 2013, Volvo France a subi un recul de ses prises de commandes VN de 7 %, notamment à cause de l’arrêt de la commercialisation des C30 et C70. En termes d’immatriculations, le recul a été plus marqué (- 17 %), « en raison d’immatriculations anticipées en fin d’année 2012 d’environ 500 véhicules sensibles au malus », explique M. Janthial. « Le second semestre a été meilleur avec une tendance annuelle à 13 500 ventes (contre 12 000 réalisées en 2013) », ajoute-t-il. Les ventes aux particuliers ont été particulièrement touchées (- 35 %, à 3 300 VP), alors que les ventes aux entreprises ont progressé de 20 %, notamment grâce à l’offre de LLD du réseau Volvo Fleet Services, en partenariat avec Arval. « Notre objectif est d’être à 2 % de parts de marché auprès des entreprises, contre 1,7 % en 2013 », souligne enfin le dirigeant. (AUTOACTU.COM 10/3/14)

Alexandra Frutos