Volvo a doublé son bénéfice net au 3ème trimestre sur fond de hausse des ventes

Volvo, numéro deux mondial des poids lourds, a fait état vendredi d'un doublement de son bénéfice net au troisième trimestre grâce à une hausse des ventes et à des effets de change favorables.

Le bénéfice trimestriel ressort à près de 3,1 milliards de couronnes (326,5 millions d'euros) contre 1,5 milliard de couronnes il y a un an, tiré par une augmentation de 9 % des ventes en Amérique du Nord et en Europe. Les livraisons de la filiale de Renault Trucks ont notamment bondi de 24 % sur le Vieux continent. Le chiffre d'affaires a également augmenté de 9 %, à 73,3 milliards de couronnes (7,79 milliards d'euros).

Les résultats ont bénéficié de l'appréciation du dollar et de l'euro par rapport à la couronne. Hors effets de change, les ventes affichent une progression plus modeste de 1 %.

Si le constructeur dit observer une "poursuite de l'amélioration en Europe", la demande en Amérique du Nord, l'autre marché le plus important pour lui en termes de chiffre d'affaires, est sur le déclin. Le marché américain des poids lourds devrait en effet tomber à environ 280 000 unités en 2016, 30 000 de moins qu'attendu cette année, ce qui reste toutefois un niveau très élevé, souligne Volvo. En Europe, la demande devrait en revanche continuer de progresser, passant de 265 000 poids lourds cette année à 275 000 l'an prochain, tandis que l'Amérique du Sud continue de poser problème, en raison notamment de la crise économique au Brésil.

Le groupe pâtit par ailleurs du ralentissement de l'économie chinoise qui plombe les ventes de poids lourds mais aussi celles d'engins de chantier.

Globalement, les prises de commandes de poids lourds ont reculé de 15 % au troisième trimestre et celles d'engins de chantier de 34 %. A contre-courant, les commandes de bus ont augmenté de 21 %. (AFP 23/10/15)

Juliette Rodrigues