Volvo Cars va prendre une participation dans Lynk & CO

Volvo Cars va prendre une participation minoritaire « significative » dans Lynk & CO. Les deux marques sont détenues par le groupe chinois Geely. Lynk & CO dépend des technologies et du réseau de distribution de Volvo Cars pour lancer ses modèles en Europe et aux Etats-Unis (d'ici à 2019). Avec cette prise de participation, Volvo Cars veut avoir son mot à dire dans le développement de la marque Lynk & CO, a expliqué le président Hakan Samuelsson.Cette transaction nécessite encore l'aval des autorités de la concurrence. Le feu vert est attendu en août. En plus de cette prise de participation, Lynk & CO négocie avec Volvo Cars pour utiliser ses réseaux de distribution pour vendre ses modèles sur les marchés européen et américain. Les véhicules de Lynk & CO seront assemblés à Luqiao (Chine), dans l'usine qui produira également le Volvo XC40 pour le marché chinois.Cette annonce s'est inscrite dans un vaste programme de partage de technologie dévoilé par le groupe Geely. Ce programme prévoit notamment la création d'uen coentreprise dédiée aux véhicules électrifiés. En outre, Volvo Cars, Geely et Lynk & Co partageront des plateformes et des technologies de motorisation, via des licences communes. Ainsi, Geely et Lynk & CO auront accès à la plateforme modulaire de Volvo Cars (dont dérive notamment le XC90). Les trois partenaires coopéreront également dans le domaine de l'achat de composants, afin de réduire les coûts. M. Samuelsson se dit convaincu que cette collaboration renforcera les capacités de Volvo Cars dans le développement de voitures électrifiées.De son côté, Lynk & CO prévoit de vendre environ 500 000 voitures par an d'ici à 2021, dont une moitié en Chine et l'autre moitié à l'étranger (25 % environ en Europe - principalement occidentale - et 25 % aux Etats-Unis). (AUTOMOTIVE NEWS EUROPE, AUTOMOBILWOCHE, HANDELSBLATT 20/7/17, AUTOMOTIVE NEWS CHINA 21/7/17)

Cindy Lavrut