Volkswagen se dit peu touché par le scandale des moteurs truqués en Russie

Volkswagen se dit peu touché par le scandale des moteurs truqués en Russie. En effet, ses ventes de modèles diesel ne représentent qu’à peine 5 % de ses ventes totales dans le pays.En revanche, le constructeur subit les difficultés que traverse actuellement le marché russe (dues notamment à la crise en Ukraine et à la dépréciation du rouble). Ainsi, sur les 11 premiers mois de l'année, les ventes de Volkswagen en Russie ont chuté de 38 % (sur un marché en baisse de 34 %). Néanmoins, Volkswagen reste engagé sur le marché russe et a notamment investi 250 millions d'euros dans la construction d'une nouvelle usine à proximité de Kaluga (cf. revue de presse du 7/9/15). (AUTOMOBILWOCHE 8/12/15)

Cindy Lavrut