Volkswagen s'est associé à trois entreprises allemandes pour lutter contre la cybercriminalité

Volkswagen s'est associé à la companie d'assurances Allianz, au laboratoire Bayer et au chimiste BASF pour lutter contre la cybercriminalité. Les 4 sociétés ont fondé une organisation baptisée DCSO (pour Deutsche Cyber-Sicherheitsorganisation, organisation allemande pour la cyber-sécurité). Chaque entreprise disposera d'une participation de 25 % dans ce consortium qui a pour but d'identifier les risques et de repousser les attaques en ligne.« Les attaques sur les systèmes informatiques des entreprises ne cessent de croître et il est du meilleur intérêt de l'économie allemande d'y être préparée », a déclaré un porte-parole de Volkswagen. En outre, la cyber-sécurité est d'autant plus importante pour Volkswagen que le groupe a signalé vouloir faire de ses véhicules des « smartphones sur roues » (cf. revue de presse du 16/9/15). En outre, selon des estimations de Bitkom, les entreprises allemandes perdent environ 51 milliards d'euros par an du fait de la cybercriminalité et les industries automobile, chimique et pharmaceutique sont les plus touchées. La DCSO coopérera avec le Ministère allemand de l'Intérieur et l'Office fédéral pour la sécurité informatique, et pourra à l'avenir accueillir de nouveaux partenaires. (BLOOMSBERG 18/9/15)

Cindy Lavrut