Volkswagen ne risque pas d'amende en Estonie

Bien que 19 000 voitures soient concernées par le scandale des moteurs truqués en Estonie, le ministre des Finances et de l’Economie du pays a fait savoir qu’il n'existait aucune raison valable en droit fiscal justifiant le paiement d’une amende ou de dédommagements par Volkswagen. En effet, l'Estonie n'a pas mis en place de taxe « environnementale » sur les véhicules, ainsi l'Etat n'a pas subi de dommages financiers directs. (AUTOMOBILWOCHE 18/11/15)

Cindy Lavrut