Volkswagen est attaqué sur tous les fronts aux Etats-Unis

Volkswagen est attaqué sur tous les fronts aux Etats-Unis, après les révélations sur la falsification des niveaux d'émissions de ses voitures diesel lors de tests de contrôle antipollution (voir les revues de presse des 21 et 22/9/15). L'Agence de protection de l'environnement (EPA), le ministère de la Justice, le Congrès et les cabinets d'avocats se sont saisis du dossier.Le ministère américain de la Justice a ouvert une enquête pénale contre le constructeur, qui a reconnu avoir triché sur les émissions de ses voitures diesel vendues aux Etats-Unis. Cette enquête pourrait déboucher sur des peines de prison et des amendes, qui s'ajouteraient à celles qui pourraient être infligées par l'EPA (jusqu'à 18 milliards de dollars).La Commission de l'énergie et du commerce de la Chambre des représentants a pour sa part annoncé qu'elle allait organiser une audition sur l'affaire Volkswagen dans les prochaines semaines. Des dirigeants du constructeur seront entendus. L'EPA, qui enquête également sur le dossier, a étendu ses investigations à des modèles Audi et Porsche qui avaient été homologués pour l'année modèle 2016, a indiqué Christopher Grundler, directeur du bureau des transports et de la qualité de l'air de l'agence. Dans la foulée de l'affaire Volkswagen, l'EPA va également vérifier si d'autres constructeurs ont enfreint les règles.L'agence de protection de l'environnement californienne (CARB) mène aussi ses propres investigations sur l'affaire Volkswagen.Enfin, des plaintes ont déjà été déposées contre Volkswagen dans de nombreux Etats américains. (DETROIT NEWS, AFP 22/9/15, ECHOS 23/9/15)

Frédérique Payneau