Volkswagen compte vendre plus de 10 millions de véhicules en 2014

Après avoir annoncé l'essentiel de ses résultats par surprise en février (cf. revue de presse du 24/2/14), Volkswagen a publié hier son bilan détaillé pour 2013.

Le groupe allemand a réalisé un chiffre d'affaires de 197 milliards d'euros (+ 2,2 %), un bénéfice opérationnel de 11,7 milliards d'euros (+ 1,5 %) et un bénéfice net de 9,1 milliards d'euros (- 58 %). La chute du bénéfice net s'explique par un effet mécanique. En effet, l'intégration de Porsche avait gonflé le résultat l'an dernier.

Le groupe va porter son dividende par action au titre de l'année 2013 à 4 euros, contre 3,50 euros un an auparavant.

Pour 2014, Volkswagen table sur une évolution de son chiffre d'affaires dans une fourchette de 3 % (en hausse ou en baisse). La marge opérationnelle devrait être comprise entre 5,5 et 6,5 %.

Par marques, le bénéfice opérationnel de Volkswagen a diminué de 21 % en 2013, à 2,89 milliards d'euros, tandis que celui de Porsche a quasiment triplé, à 2,58 milliards d'euros. Le bénéfice opérationnel d'Audi a de son côté reculé de 6 %, à 5,03 milliards d'euros.

En termes de chiffre d'affaires, la marque VW y a contribué à hauteur de 99,4 milliards d'euros (- 4,4 %), Audi à hauteur de 49,9 milliards d'euros (+ 2,3 %), Skoda à hauteur de 10,3 milliards d'euros (contre 10,4 milliards en 2012), Seat à hauteur de 6,9 milliards d'euros (contre 6,5 milliards un an auparavant), Bentley à hauteur de 1,7 milliard (+ 13,3 %) et Porsche à hauteur de 14,3 milliards.

Volkswagen Utilitaires a réalisé un chiffre d'affaires de 9,4 milliards d'euros (- 1 %) et un bénéfice opérationnel de 448 millions d'euros (+ 6,4 %). Les marques de poids lourds Scania et MAN ont contribué au chiffre d'affaires du groupe à hauteur de 10,4 milliards d'euros (+ 11,8 %) et de 15,9 milliards d'euros (- 0,6 %), respectivement.

Pour 2014, Volkswagen table sur une évolution de son chiffre d'affaires dans une fourchette de 3 % (en hausse ou en baisse). La marge opérationnelle devrait être comprise entre 5,5 et 6,5 %.

Martin Winterkorn, président de Volkswagen, a en outre déclaré qu'il y avait de « bonnes chances » que le groupe dépasse la barre des dix millions de véhicules vendus dès cette année, soit quatre ans plus tôt qu'initialement prévu. En 2013, le groupe a vendu 9,73 millions de véhicules.

Désormais, Volkswagen se fixe pour objectif d'atteindre une marge opérationnelle d'au moins 8 % (contre 6,3 % en 2013).

M. Winterkorn a également indiqué que la plateforme modulaire commune MQB, qui a déjà servi à la production d'un million de voitures en 2013, devrait servir à assembler 2 millions de véhicules cette année, puis 4 millions en 2016.

A l'occasion de la présentation de ce bilan annuel, Volkswagen a rappelé qu'il allait investir 84,2 milliards d'euros d'ici à 2018 afin de développer de nouveaux modèles et d'accroître ses capacités de production.

Enfin, à fin 2013, le groupe Volkswagen employait environ 570 000 personnes dans le monde. Au 31 décembre, les liquidités du groupe s'établissaient à 16,9 milliards d'euros. (AFP, MONDE, AUTOMOTIVE NEWS, AUTOMOBILWOCHE, SPIEGEL 13/3/14, COMMUNIQUÉ VOLKSWAGEN)

Cindy Lavrut