Volkswagen aurait été au courant depuis un an des sous-estimations de la consommation de ses véhicules

Volkswagen avait révélé début novembre que les niveaux d’émissions de CO2 (et donc la consommation) de quelque 800 000 de ses véhicules vendus en Europe étaient sous-estimés.

Ce deuxième volet du scandale (après la révélation que les émissions de NOx des véhicules diesel dotés de moteurs de 1,2 l, 1,6 l et 2,0 l étaient manipulées) concerne à la fois des modèles diesel et à essence.

Le groupe aurait été au courant de ces manipulations depuis un an, croit savoir le journal allemand BILD AM SONNTAG.

Volkswagen n'a pas souhaité commenter cette information, qu'il qualifie de pure spéculation. (REUTERS, AUTOMOBILWOCHE 29/11/15)

Cindy Lavrut