Volkswagen affirme à l’Espagne que sa fraude n’affecte pas les aides du plan Pive

Le ministre de l’Industrie, de l’Energie et du Tourisme espagnol José Manuel Soria a déclaré le 1er octobre que Volkswagen lui avait garanti que la fraude sur ses véhicules équipés de moteurs diesel n’affectait pas les émissions de CO2 des modèles ayant bénéficié des aides du plan PIVE. « Le logiciel installé sur nos moteurs concerne les émissions d’oxydes d’azote, les fameux NOx, mais n’a rien à voir de quelque façon que ce soit avec celles de CO2 », a déclaré M. Soria à la presse à l’occasion d’un conseil des ministres Compétitivité de l’Union européenne. Il a toutefois souligné qu’il avait demandé au groupe allemand les documents techniques des véhicules concernés afin de procéder à des vérifications.

M. Soria a par ailleurs signalé que Volkswagen s’était engagé à présenter aux autorités espagnoles d’homologation des véhicules, avant le 31 octobre, un plan d’action permettant aux propriétaires de véhicules du groupe Volkswagen concernés par le scandale de ramener leur voiture à leur concessionnaire afin qu’il procède aux modifications techniques nécessaires.

Enfin, M. Soria a réaffirmé l’importance des moteurs diesel, moins polluants que les organes à essence, pour l’industrie européenne, et a appelé à ce qu’ils restent une de ses bases. (ELMUNDO.ES 1/10/15)

Alexandra Frutos