Volkswagen a annulé 800 licenciements dans son usine brésilienne d'Anchieta

Volkswagen a annulé 800 licenciements dans son usine brésilienne d’Anchieta, implantée à Sao Bernardo do Campo. Les salariés du site étaient en grève depuis le 6 janvier pour protester contre ces licenciements.

« Les travailleurs de Volkswagen ont réussi à faire annuler les 800 licenciements, approuvent à l'unanimité la proposition négociée par le syndicat et mettent fin à la grève », a indiqué vendredi le syndicat de la métallurgie de la zone industrielle de Sao Paulo. La production doit reprendre aujourd'hui.

La nouvelle convention salariale signée par la direction et le syndicat court jusqu'en 2019. Celle-ci prévoirait une augmentation salariale de 1 %, en remplacement des bonus annuels versés l'an dernier.

L'usine d'Anchieta est la plus grande et la plus ancienne de Volkswagen au Brésil. Elle emploie 13 000 personnes et le constructeur y assemble les modèles Gol G4, Novo Gol, Saveiro, Polo et Polo Sedan.

A l'origine, Volkswagen avait souhaité licencier 800 salariés, en raison d'un contexte de contraction de l'industrie automobile au Brésil. (AFP, AUTOMOTIVE NEWS EUROPE, AUTOMOBILWOCHE, HANDELSBLATT 16/1/15)

Cindy Lavrut