Vers une reprise du travail dans l'industrie automobile sud-africaine

Le travail devait reprendre aujourd'hui chez les constructeurs d'automobiles en Afrique du Sud, après trois semaines de grève (voir la revue de presse du 30/8/13).

Le syndicat de la métallurgie (Numsa) et l'association représentant les constructeurs (AMEO) sont parvenus à un accord, qui prévoit notamment une hausse de salaire de 11,5 % cette année suivie d'une augmentation de 10 % en 2014 et en 2015. Cet accord a été accepté par la plupart des 30 000 ouvriers grévistes. Les négociations se poursuivent dans l'usine BMW de Pretoria et dans celle de Toyota à Durban, en vue de régler des questions particulières, a indiqué le syndicat. Thapelo Molapo, président de l'AMEO, avait estimé le 4 septembre que la grève coûtait chaque jour quelque 700 millions de rands (53 millions d'euros) aux constructeurs.

Les pompistes, les vendeurs de véhicules et de pièces ainsi que les réparateurs devaient pour leur part faire grève cette semaine. (AUTOMOTIVE NEWS, AFP 8/9/13)

Frédérique Payneau