Vers un retour à la normale dans l'usine de Volkswagen à Puebla

L'usine de Volkswagen à Puebla, au Mexique, a été particulièrement touchée par le scandale des moteurs truqués. En effet,60 % des modèles fabriqués à Puebla étaient ensuite exportés vers les Etats-Unis.De ce fait, l'usine a subi une forte baisse de la demande, consécutive à l'affaire de mainpulation des niveaux d'émissions. Volkswagen a donc dû réduire les effectifs du site de près de 20 %. Cette réduction d'effectifs a été réalisée en ne renouvelant pas les contrats de salariés intérimaires ou en CDD. Volkswagen se montre néanmoins optimiste pour l'avenir de cette usine et a indiqué qu'il allait progressivement réembaucher les salariés qui ont été concernés par la réduction d'effectifs. En outre, au début de 2017, Volkswagen commencera à produire une variante rallongée du Tiguan dans son usine mexicaine. Pour accueillir la production de ce modèle, Volkswagen agrandit actuellement le site de Puebla. Cela a nécessité un investissement de près d'un milliard d'euros. L'usine de Puebla pourra à terme produire 130 000 exemplaires du Tiguan rallongé par an. Le véhicule de loisir sera ensuite exporté vers les marchés internationaux, bien que la question d'une exportation vers la Chine reste encore en suspens. (AUTOMOBILWOCHE 4/10/16)

Cindy Lavrut