Vers un abandon progressif des motorisations diesel dans les autobus franciliens

Le conseil d’administration du Stif (Syndicat des transports d’Ile-de-France) doit voter aujourd’hui l’abandon progressif des motorisations diesel pour les 9 000 autobus franciliens. La mesure concernera les 4 500 véhicules du réseau RATP, à Paris et en petite couronne, mais aussi les 4 500 du réseau Optile, en grande couronne, qui seront progressivement remplacés par des modèles hybrides gazole-électricité ou fonctionnant au gaz naturel.

Le Stif va par ailleurs voter la création, début 2015, d’une ligne expérimentale de véhicules entièrement électriques sur le réseau RATP, pour un investissement de 10 millions d’euros. Des tests de matériel roulant auront lieu dès l’an prochain sur différents profils de ligne. Un appel d’offres va être lancé, mais des constructeurs tels qu’Iveco sont déjà sur les rangs. (PARISIEN 11/12/13)

Alexandra Frutos