Venezuela et Nigéria : deux nouvelles pistes dans la stratégie d’internationalisation de PSA (2/2)

Dans une toute autre région du globe, PSA étudie en outre « la possibilité d’assembler de nouveau des véhicules au Nigeria », où il possède une usine en sommeil, a déclaré début novembre un porte-parole du groupe. « Le Nigeria est un territoire historique pour Peugeot et c’est un marché avec un potentiel gigantesque », a-t-il souligné.

PSA a ouvert une usine dans ce pays à la fin des années 1970. Il y a assemblé jusqu’à 100 000 véhicules par an à partir de pièces envoyées depuis la France. En 2006, il a voulu s’en désengager et a cédé l’usine à l’un de ses concessionnaires locaux ainsi qu’à l’Etat nigérian, ne conservant qu’une petite part. L’Etat a par la suite repris le contrôle du site.

30 000 véhicules ont été vendus l’an dernier au Nigeria et 16 000 au premier semestre de 2013, a indiqué l’Oica (Organisation internationale des constructeurs d’automobiles). La marque Peugeot a lancé en 2012 un modèle destiné spécialement aux marchés émergents, la berline 301, qui pourrait correspondre aux besoins de ce marché.

Alexandra Frutos