Véhicules électriques : l’expérimentation Save a été un succès

De mars 2011 à décembre 2012, 65 véhicules électriques de Renault et Nissan ont été testés en situation réelle en Seine Aval, dans le cadre du projet Save (Seine Aval Véhicules Electriques), qui réunit 8 partenaires publics et privés. Les véhicules ont parcouru en moyenne 25 km par jour, et 15 % des utilisateurs ont effectué plus de 60 km par jour. Plus de 6 000 recharges ont été réalisées sur les 130 points de charge mis en place, dont 48 accessibles au public, à raison de 0,5 recharge par jour, avec un temps de charge de 3 heures.

A l’issue de l’expérience, les deux-tiers des véhicules ont été conservés par les entreprises utilisatrices et 45 bornes de charge accessibles au public ont été maintenues. Pour poursuivre cette dynamique, les collectivités de Seine Aval, soutenues par l’Epamsa (Etablissement Public d'aménagement du Mantois Seine Aval), lanceront en septembre un appel d’offres pour compléter leur équipement de 50 bornes de recharge supplémentaires. Une vingtaine de collectivités locales font déjà partie de ce groupement de commande, parmi lesquelles Les Mureaux, Mantes et Poissy. En se réunissant, les collectivités cherchent à atteindre le seuil minimum nécessaire pour bénéficier de la prise en charge de 50 % de l’investissement par l’Ademe, à savoir un ensemble de plus de 200 000 habitants et un montant d’investissement de plus de 400 000 euros.

Les mois de tests ont permis de confirmer qu’un « plein électrique » coûtait moins cher qu’un ravitaillement en carburant traditionnel : en moyenne, une voiture électrique consomme 1,60 à 2,60 euros aux 100 km, contre 6 à 8 euros pour un modèle diesel. (JOURNALAUTO.COM 9/7/13, AUTOACTU.COM, PARISIEN-YVELINES 10/7/13)

Alexandra Frutos