Valeo annonce la création d'un centre mondial de recherche baptisé Valeo.ai

Valeo annonce la création d'un centre mondial de recherche baptisé Valeo.ai, qu’il présente comme « le premier centre mondial de recherche consacré à l'intelligence artificielle et à l'apprentissage profond (deep learning) dans les applications automobiles ». « Avec Valeo.ai, notre ambition est de créer un centre de recherche de premier rang, en relation avec les meilleurs laboratoires mondiaux dans le domaine et contribuant au développement des applications pour l'automobile de demain », explique Jacques Aschenbroich président du groupe, cité dans un communiqué.

De fait, l'intelligence artificielle et l'apprentissage profond apparaissent comme des entrées incontournables pour répondre aux enjeux posés par l'émergence de véhicules automatisés de demain, depuis les capteurs ultra-performants capables de percevoir et comprendre le contexte dans lequel évolue la voiture, jusqu'aux fonctions avancées de conduite automatisée en environnement complexe, en passant par les interactions intelligentes avec les usagers et les capacités d'apprentissage au travers de véhicules connectés.

Avec Valeo.ai, l'équipementier - qui en 2016 a consacré plus de 11 % de son chiffre d'affaires à la R&D et qui possède déjà 20 centres de recherche et 38 centres de développement à travers le monde - souhaite attirer une vaste communauté scientifique, nouer des liens et de conclure des partenariats solides avec les meilleurs centres de recherche en France et à l'international. Et notamment, faire venir « une centaine de spécialistes du monde entier dans les domaines des algorithmes, infrastructures, processus d'apprentissage, validation et simulation en intelligence artificielle pour les applications automobiles ».

« Il s'agit d'un projet à nous, centré sur la recherche fondamentale avec des académiques », souligne Valeo, qui souhaite bien marquer la différence entre Valeo.ai et des initiatives qui l’associent à d'autres partenaires, comme Vedecom.

Né de la volonté de l'Etat de doter la France d'un institut consacré à la voiture de demain, Vedecom est un centre de recherche qui a vu le jour en 2014 dans le cadre du « Plan véhicule autonome » de la Nouvelle France Industrielle. Provisoirement installé à Versailles-Chantier, il comptait 40 employés et 130 collaborateurs en avril 2016, dont 50 % de doctorants et de chercheurs, certains étant mis à disposition par les entreprises partenaires (Peugeot, Renault, Valeo, etc.). D'ici à fin 2017, l'Institut devrait accueillir 250 collaborateurs sur son nouveau site de Paris-Versailles-Saclay. (ECHOS.FR 14/6/17)

Alexandra Frutos