Une légendaire Ferrari 335 S Spider aux enchères à Paris

Une Ferrari 335 S Spider de 1957, véhicule de course plusieurs fois primé, sera mise aux enchères à Paris le 5 février, avec une estimation de 28 à 32 millions d'euros, a annoncé la maison Artcurial Motorcars.

Cette Ferrari d'usine, châssis 0674 carrossé par Scaglietti, provient de la collection de l'industriel Pierre Bardinon, l'un des spécialistes Ferrari les plus renommés, décédé en 2012, et sera vendue dans le cadre du salon Rétromobile.
"Ce bolide est à la fois oeuvre d'art et reine de la vitesse, la plus puissante de l'époque et la première à avoir battu le record du monde à plus de 200 km/h", a souligné Matthieu Lamoure, directeur général d'Artcurial Motorcars.

"Les voitures de course Ferrari sont les plus recherchées par les grand collectionneurs", a-t-il fait valoir. "C'est l'exception absolue".

Conservée au sein de la collection de Pierre Bardinon depuis plus de 40 ans, Cette Ferrari 335 S Spider a été régulièrement utilisée et entretenue et sera présentée dans un excellent état, selon la maison d'enchères.

Le 5 février à Rétromobile, Artcurial proposera aussi une Ferrari Testarossa Spider de 1986 fabriquée spécialement pour Gianni Agnelli (ancien patron de Fiat), avec une estimation de 700 000 à 1,1 million d'euros.

Les enchérisseurs internationaux attendus devraient aussi se disputer une Ferrari 250 GT cabriolet Série 2 de 1962, livrée neuve au roi du Maroc Hassan II, et détenue depuis quelques années par un collectionneur privé, estimée entre 1,4 et 1,8 million d'euros. (AFP 2/12/15)

Juliette Rodrigues