Une éventuelle hausse de la fiscalité sur le gazole fait actuellement l'objet de « discussions » au sein du gouvernement

Une éventuelle hausse de la fiscalité sur le gazole et des taxes sur les cigarettes fait actuellement l'objet de « discussions » au sein du gouvernement, a déclaré le ministre du Budget Christian Eckert. Interrogé sur RMC sur la possibilité d'abaisser la fiscalité de l'essence tout en relevant celle du gazole, M. Eckert a répondu : « C'est un sujet qui est à l'étude, comme d'autres dispositifs fiscaux ». « A titre personnel, je suis pour un rapprochement progressif » de la fiscalité sur ces deux types de carburants, aujourd'hui favorable au gazole qui alimente les véhicules diesel, a-t-il ajouté, avertissant toutefois qu’il y a « des mutations qui doivent prendre un certain temps si on ne veut pas bouleverser les conditions économiques, notamment de l'industrie automobile ».

En juillet, la ministre de l'Ecologie et de l'Energie Ségolène Royal avait exclu d'aligner dès 2020 la fiscalité du gazole sur celle de l'essence, comme le préconisait le rapport d'une commission d'enquête sénatoriale sur le coût de la pollution de l'air. « A terme, l'alignement est souhaitable », avait estimé la ministre, tout en expliquant qu'il fallait « trouver un dispositif pour neutraliser les avantages du diesel sans augmenter la fiscalité ». (AFP 25/9/15)

Alexandra Frutos