Une entreprise lilloise présente un procédé de « moulage linéaire automatisé » révolutionnaire

Alléger de 20 % à 30 % le poids des voitures sans revenir sur les progrès en matière de sécurité paraît possible à court terme grâce au progrès technologique réalisé par une entreprise lilloise dans l'impression en 3D de pièces en composite. Présenté « en avant-première mondiale » le 25 juin à la Chambre régionale de commerce et d'industrie de Lille, le procédé de « moulage linéaire automatisé » de la société Mäder, fabricant de résines, composites et peintures spéciales, en est encore à un stade pré-industriel. Mais avec la collaboration au projet pendant les trois ans à venir de Faurecia, il pourrait déboucher entre 2017 et 2020 sur une production de masse de pièces dites de structure, comme les planchers d'automobile, en matières composites (fibres de verre, de carbone, polymères, époxy). (AFP)

Alexandra Frutos