Une commission présente des lignes directrices sur la conduite autonome

En Allemagne, une commission établie par le Ministère des Transports a présenté ses lignes directrices concernant la conduite autonome, en vue de déterminer ce que les véhicules autonomes pourront ou au contraire ne devront pas faire, d’un point de vue éthique. La commission, présidée par le juriste constitutionnaliste Udo Di Fabio, a notamment déterminé qu'en cas d'accident inévitable, la voiture autonome devra toujours opter pour des dégâts matériels plutôt que de risquer de blesser une personne (passager ou autre usager de la route). La protection des individus est prioritaire sur toutes les autres considérations, précise la commission. En revanche, le choix de la personne à protéger (si un accident avec blessé est inévitable) selon des critères tels que l'âge, le sexe, la constitution physique, etc. devra être interdit. La commission a en outre déterminé que les automobilistes ne seront responsables en cas d'accident que s'ils ont repris le contrôle de leur véhicule avant l'accident.Par ailleurs, le Ministre allemand des Transports, Alexander Dobrindt, se dit convaincu que des véhicules automatisés pourront circuler d'ici à 5 ans. (AUTOMOBILWOCHE, FRANKFURTER ALLGEMEINE ZEITUNG 20/6/17)

Cindy Lavrut