Un tribunal chinois a accepté d'examiner la plainte déposée contre Volkswagen par une ONG

Un tribunal chinois, la deuxième cour populaire intermédiaire de Tianjin, a accepté d'examiner la plainte déposée contre Volkswagen par une organisation non gouvernementale locale, China Biodiversity Conservation and Green Development Foundation (cf. revue de presse du 15/12/15). Le fait que cette plainte soit examinée par la justice « devrait avoir un impact décisif sur les autres constructeurs coupables de violer les normes environnementales », a estimé Ma Yong, secrétaire général adjoint de l'ONG. (AFP 15/12/15)

Cindy Lavrut