Un rapport sur sécurité routière préconise une baisse du taux d’alcoolémie autorisé pour les jeunes

Dans un rapport d’évaluation de la politique de sécurité routière remis en juillet au ministère de l’Intérieur, les inspections générales de l’administration, de la gendarmerie et de la police nationale préconisent de « retenir un taux [d'alcoolémie] de 0,2 gramme par litre de sang (au lieu de 0,5 g/l) pour les conducteurs novices de moins de deux ans », en raison de leur manque d’expérience au volant et de l’impact sur les temps de réaction d’une alcoolisation, même légère. Le ministère explique qu’il s’agit d’un « document de travail » dont certaines pistes sont étudiées « avec l’ensemble des ministères concernés ».

Le rapport conseille par ailleurs d’autres mesures chocs pour réduire l’accidentalité : multiplier les radars double-face pour flasher les deux-roues, dresser des PV à la volée, accroître la vidéo-verbalisation en ville, cibler les défauts d’assurance grâce aux radars, confisquer les véhicules des conducteurs sans permis, etc. (PARISIEN 9/9/14)

Alexandra Frutos