Un point sur le segment du haut de gamme au Vietnam

Au Vietnam, les constructeurs allemands profitent de l'attrait que conserve la voiture en tant que symbole de statut social. En outre, dans ce pays d'Asie du Sud-Est, le segment du haut de gamme est quasi exclusivement occupé par des marques allemandes. Or, l'économie vietnamienne est en pleine croissance (+ 5,6 % en 2014 et une croissance similaire est attendue pour 2015). De ce fait, les revenus des quelque 90 millions de Vietnamiens est en hausse, ce qui se traduit notamment par une hausse de la demande en automobiles. En 2014, près de 106 000 voitures particulières ont été vendues au Vietnam, soit près du double du volume enregistré en 2012. Sur l'ensemble de 2015, le marché vietnamien devrait s'établir à 146 000 voitures particulières. Si les volumes restent faibles (comparés à ceux des marchés thaïlandais ou malaisien par exemple), le taux de croissance est bien plus élevé au Vietnam. Or, le segment du haut de gamme croît plus rapidement que le marché. De plus, au Vietnam, les voitures de haut de gamme ont représenté plus de 53 % du marché total en 2014. Daimler et BMW sont très présents sur ce marché, avec une pénétration d'environ 30 % sur le segment du haut de gamme pour le groupe munichois. En outre, les marques de luxe telles que Maybach (groupe Daimler), Rolls-Royce (groupe BMW) et Bentley (groupe Volkswagen) sont également bien présentes. En revanche, le segment des voitures de gamme moyenne est principalement occupé par les constructeurs japonais et américains.

Cindy Lavrut