Toyota relève ses prévisions annuelles après un bon premier semestre

Après avoir augmenté ses bénéfices au premier semestre clos fin septembre, Toyota a revu à la hausse ses prévisions pour l'ensemble de l'exercice 2014-2015. Entre le 1er avril et le 30 septembre 2014, le constructeur a réalisé un bénéfice net de 1 127 milliards de yens (8,2 milliards d'euros), en progression de 12,6 %. Le bénéfice opérationnel a augmenté de 7,7 %, à 1 352 milliards de yens (9,5 milliards d'euros), pour un chiffre d'affaires de 12 945,6 milliards de yens (94,5 milliards d'euros), en hausse de 3,3 %.

Le groupe a expliqué cette performance par "des efforts de réduction des coûts et des effets de change favorables", qui ont permis de compenser "des dépenses accrues". Il a par conséquent relevé ses objectifs pour l'ensemble de l'exercice qui s'achèvera fin mars 2015. Toyota escompte désormais un bénéfice net de 2 000 milliards de yens (14,1 milliards d'euros), en hausse de 9,7 %, alors qu'il prévoyait auparavant 1 780 milliards de yens (12,5 milliards d'euros). Le résultat d'exploitation, qui devait être à l'origine quasi-stable à 2 300 milliards de yens (16,2 milliards d'euros), est dorénavant attendu à 2 500 milliards (17,6 milliards d'euros). Enfin, le chiffre d'affaires devrait progresser de 3,1 %, à 26 500 milliards de yens (186,6 milliards d'euros), au lieu des 25 700 milliards (181 milliards d'euros) annoncés précédemment.

En revanche, les ventes en volume devraient être moins importantes que prévu sur l'exercice 2014-2015, à 9,1 millions d'unités (contre 9,05 millions annoncées auparavant), "au vu des dernières tendances dans chaque région". Au premier semestre clos fin septembre, Toyota a écoulé 4,47 millions de véhicules dans le monde, volume quasiment stable (+ 0,2 %) par rapport à la même période de 2013-2014. Il a particulièrement souffert au Japon et dans le reste de l'Asie, tandis qu'en Amérique du Nord ses ventes ont été très dynamiques.

Sur les neuf premiers mois de l'année calendaire, le groupe (marques Toyota, Daihatsu et Hino) a vendu 7,615 millions de véhicules, soit 2,8 % de moins qu'un an plus tôt. Il prévoit de franchir en 2014 la barre des 10 millions de véhicules vendus, un record dans l'histoire de l'industrie automobile. Toyota avait indiqué en août viser l'objectif de 10,22 millions d'unités (+ 2% par rapport à 2013). (AFP, REUTERS 5/11/14)

Juliette Rodrigues