Toyota présente sa première berline à pile à combustible, "Mirai"

Toyota lance aujourd'hui à Tokyo la première berline à pile à combustible commercialisée à grande échelle dans le monde, la Mirai (futur en Japonais). Elle sera vendue au Japon à partir du mois de décembre, au prix de 7,23 millions de yens (48 000 euros), puis à partir de l'été 2015 aux Etats-Unis (57 500 dollars hors taxes) et en Europe (66 000 euros HT). Toyota espère vendre 400 Mirai au Japon d'ici à la fin de 2015 (200 commandes ont déjà été enregistrées), entre 50 et 100 par an en Europe (Royaume-Uni, Allemagne et Danemark dans un premier temps) et plus de 3 000 aux Etats-Unis avant la fin de 2017.

"Aujourd'hui nous sommes à un tournant dans l'industrie automobile", s'enthousiasme Akio Toyoda, président du groupe. "C'était un objectif audacieux et exaltant, et maintenant c'est une réalité". "Cette berline quatre portes offre une autonomie de 300 miles (483 km) avec un seul plein d'hydrogène, effectué en moins de cinq minutes, et ne relâche dans l'atmosphère que de la vapeur d'eau", décrit-il, une prouesse rendue possible par "de nombreuses années de travail et de tests dans des conditions climatiques extrêmes". "L'hydrogène peut être créé à partir de pratiquement n'importe quoi, même des ordures ménagères", souligne M. Toyoda

Les stations de recharge restent cependant peu nombreuses dans le monde. Au Japon, il en existe une quarantaine, et les projets d'expansion prendront encore du temps du fait notamment des coûts d'installation.

Toyota développe des véhicules à pile à combustible depuis plus de 20 ans, utilisés en interne. En 2002, il a franchi une étape supplémentaire en proposant en leasing un SUV de ce type sur une base limitée au Japon et aux Etats-Unis.

Honda a déjà vendu un modèle similaire mais en très peu d'exemplaires sur un petit nombre de marchés. Il prévoit lui aussi de lancer prochainement une voiture utilisant cette technologie, qui pourra rouler plus de 700 km, selon le groupe qui a présenté lundi un modèle concept. Sa commercialisation est prévue d'ici à mars 2016 au Japon, avant les marchés américain et européen. (AFP 17 et 18/11/14)

Juliette Rodrigues