Toyota pourrait décider de ne plus produire de voitures au Vietnam

Toyota pourrait revoir sa stratégie industrielle au Vietnam, après la baisse prévue des taxes d'importation dans la région de l'ANSEA (Association des nations du sud-est asiatique), à 0 %, à partir de 2018.

"Avec des tarifs à 0 %, les voitures importées seront moins chères que celles fabriquées localement", explique Toyota. "Nous déciderons de notre stratégie d'ici à la fin de l'année, après consultation avec la fédération automobile vietnamienne VAMA", ajoute le constructeur. "Nous devons également étudier dans le détail les projets fiscaux du gouvernement pour le secteur automobile".

Toyota a vendu plus de 41 200 voitures au Vietnam l'an passé, représentant 31 % du marché. (BANGKOK POST 8/4/15)

Juliette Rodrigues