Toyota inaugure un nouveau modèle de production

Toyota a annoncé une nouvelle stratégie de mise en commun de plateformes et composants, avec l'objectif de réduire les coûts de développement d'au moins 20 %. Le groupe prévoit de lancer dès cette année la première plateforme (châssis et principaux équipements) régie par cette approche baptisée Toyota New Global Architecture (TNGA), pour la fabrication d'un véhicule de gabarit moyen. D’ici à 2020, la moitié des voitures Toyota vendues dans le monde devraient être dotées de plateformes de ce type, alors qu'il existe actuellement 13 « philosophies » de conception différentes en fonction du modèle.

« Devant les changements soudains et draconiens de l'environnement, nous ne pouvons plus penser et faire des affaires de manière conventionnelle. Nous sommes à la croisée des chemins et c'est le moment de construire un nouveau modèle », a expliqué le président de Toyota Akio Toyoda dans un communiqué.

Le constructeur s'apprête également à introduire de nouveaux groupes motopropulseurs (motorisation et transmission). Déjà très rentable, Toyota entend renforcer encore sa « compétitivité », même si cela va se traduire dans un premier temps par « des investissements accrus ». Dans la même optique, l’entreprise avait décidé en 2013 de « faire une pause » de trois ans dans la construction de nouvelles usines. Elle en a profité pour « accroître significativement » le taux d'utilisation de ses lignes de production existantes, de 70 % en 2009 à plus de 90 % aujourd'hui, et mettre en oeuvre des mesures de simplification. Grâce à cette série d'initiatives, Toyota espère diminuer considérablement (de l'ordre de 40 % par rapport à 2008) l'investissement requis pour démarrer une nouvelle usine - la presse nippone a évoqué cette semaine un projet de site au Mexique -, et tenter de préserver son titre de numéro un mondial, que Volkswagen convoite.

Les deux constructeurs ont franchi en 2014 la barre des 10 millions de véhicules écoulés en un an, pour la première fois de l'histoire du secteur. Pour 2015, Toyota table sur 10,15 millions d’unités (- 1 %), un total que le géant allemand a de fortes chances de dépasser, souligne l’AFP (26/3/15).

Alexandra Frutos