Toyota et Mazda étendent leur partenariat technologique

Toyota et Mazda ont décidé de renforcer leur collaboration technologique, pour mieux affronter la concurrence, notamment sur le plan environnemental. Les deux constructeurs ont toutefois écarté une alliance capitalistique à ce stade.

"Un comité conjoint va être mis en place pour évaluer comment utiliser au mieux les atouts respectifs de chaque entreprise", ont souligné les deux groupes. Ils souhaitent "une large collaboration dans de nombreux domaines, y compris l'environnement et la sécurité", sans donner plus de détails.

Selon le quotidien économique Nikkei, Toyota pourrait apporter à son rival son expertise en matière de voitures hybrides (essence-électricité) et à pile à hydrogène. De son côté, Mazda peut faire valoir ses technologies Skyactiv, garantes de moteurs à faibles émissions et économes en carburant.

Les deux groupes espèrent via cet accord "alléger l'énorme fardeau financier que représentent la conception et la fabrication de véhicules propres", explique le Nikkei, un marché convoité alors que se durcissent les normes antipollution un peu partout dans le monde, de la Californie à la Chine.

Ils entendent également "développer des technologies de pointe en matière de sécurité, tels que des systèmes automatiques de freinage", dans une industrie qui planche activement sur la conduite semi-autonome.

Les deux constructeurs renforcent ainsi une coopération débutée en 2010. Toyota avait alors accepté de fournir à Mazda, sous licence, des technologies hybrides. Mazda assemble de son côté au Mexique des véhicules compacts pour Toyota.

Le nouvel accord "va au-delà du cadre habituel de coopération", ont assuré les deux partenaires. (AFP 14/5/15, EL MUNDO 13/5/15)

Juliette Rodrigues