Toyota confirme des discussions avec les autorités américaines en vue d'un accord à l'amiable de 1 milliard de dollars

Toyota a indiqué qu'il coopérait avec les autorités américaines dans le dossier sur les accélérations intempestives de certains de ses véhicules, après les informations parues dans la presse faisant état d'un accord imminent de 1 milliard de dollars pour mettre fin à la procédure.

"Toyota continue de coopérer avec les services du ministère de la Justice", a indiqué le constructeur. "Depuis le début de cette enquête il y a bientôt quatre ans, nous avons effectué des changements pour être plus réactifs et attentifs aux clients. Et nous sommes décidés à continuer à nous améliorer", a ajouté le groupe.

Le constructeur avait procédé à une série de rappels entre la fin 2009 et la mi-2010 portant sur environ 10 millions de véhicules dans le monde. Les autorités américaines avaient alors reproché à Toyota d'avoir tardé à rappeler les véhicules défectueux.

Les discussions entre Toyota, le département de la Justice américain et la SEC (régulateur des marchés financiers) seraient en phase finale. (AFP 10/2/14)

Juliette Rodrigues