Toyota a dévoilé la nouvelle Prius

Toyota a dévoilé sa nouvelle Prius à Las Vegas. Cette quatrième génération du modèle est attendue sur le marché européen début 2016 et sera officiellement présentée au prochain Salon de Francfort (17 au 27 septembre).

La Toyota Prius modèle 2016 a été conçue sur une plateforme modulaire dénommée TNGA (Toyota New Global Architecture). Ce châssis permet d'alléger le poids de la voiture de 150 à 160 kg selon les versions, tout en offrant un centre de gravité plus bas pour plus de réactivité et de stabilité. Il permet aussi de réduire la consommation de carburant d'environ 10 % et d'améliorer la puissance de 14 ch environ, à 150 ch.

"Les prix du pétrole, en baisse sensible, pèsent sur les ventes de la Prius. Ce nouveau modèle est une arme dont avait besoin Toyota mais aussi l'ensemble du segment des voitures propres", commente Jeremy Acevedo, analyste au cabinet spécialisé Edmunds.com. Selon lui, les changements effectués par Toyota ont le potentiel pour séduire de nouveaux clients. Mais "le plus important est que la nouvelle Prius peut ranimer la loyauté des propriétaires de Prius envers Toyota" alors que la concurrence est devenue plus agressive.

La Prius 2016 dispose d'une nouvelle batterie nickel-hydrure métallique, plus compacte mais avec une plus grande capacité de recharge et de longévité. Elle se veut plus confortable puisqu'elle a été allongée de 6,1 cm, élargie de 1,52 cm, tandis que la hauteur, elle, a été réduite de 2,03 cm. L'empattement reste identique à celui de la génération précédente. Toyota a par ailleurs équipé la Prius 2016 d'une série d'aides à la conduite : système de freinage automatisé, système pré-collision avec détection des piétons, assistant de maintien dans la file de circulation, régulateur de vitesse actif et gestion automatique des phares. Le prix n'a pas été annoncé mais il devrait rester aux alentours de 25 000 dollars.

Introduite par Toyota en 2000, la Prius, l'un des premiers véhicules hybrides produits en masse, a vu ses ventes décrocher ces dernières années sous l'effet d'une rude concurrence. En outre, le récent plongeon des cours du pétroles et la baisse des prix de l'essence à la pompe a contribué au ralentissement de l'ensemble du segment des véhicules dits propres. (AFP, AUTOMOTIVE NEWS 9/9/15, AUTOACTU.COM 10/9/15)

Juliette Rodrigues