Toyota a annoncé qu'il avait accepté la...

Toyota a annoncé qu'il avait accepté la démission de l'Américaine Julie Hamp, récemment promue directrice de la communication du groupe, arrêtée il y deux semaines sur des soupçons d'importation illégale de médicaments. Mme Hamp, qui occupe le rang le plus élevé en tant que femme dans la hiérarchie de Toyota, avait été interpellée le 18 juin pour avoir violé la législation japonaise sur les stupéfiants en faisant venir par colis postal, sans autorisation, des comprimés d'un antidouleur contenant de l'oxycodone, un puissant analgésique. Elle se trouve toujours en détention, a précisé un porte-parole du groupe. (AFP)

Juliette Rodrigues