Tokyo négocie avec Toyota et Honda pour mettre en circulation 6 000 véhicules à hydrogène d'ici à 2020

La ville de Tokyo va débloquer une enveloppe de 45,2 milliards de yens (329 millions d'euros) pour subventionner les véhicules à hydrogène et l'installation de stations de recharge d'ici à 2020.

La capitale japonaise veut ouvrir 35 points de distribution d'hydrogène pour l'ouverture des Jeux Olympiques de 2020 et négocie actuellement avec Toyota et Honda pour mettre en circulation 6 000 véhicules à hydrogène d'ici à cette date.

"L'ère de l'hydrogène est arrivée. Il est temps d'accélérer les développements technologiques en ce sens", a déclaré le Premier ministre japonais Shinzo Abe lors de l'essai de la Toyota Mirai le 15 janvier.

Le gouvernement japonais veut réduire sa dépendance au nucléaire et compte promouvoir l'utilisation des véhicules à hydrogène. Le plan urbain à long terme de la ville de Tokyo, notamment, prévoit la mise en circulation de 100 000 voitures et 100 autobus à hydrogène d'ici à 2025, ainsi que l'installation de 80 stations recharge. (AUTOMOTIVE NEWS 20/1/15)

Juliette Rodrigues