Tata mise sur une nouvelle stratégie marketing pour relancer la Nano

La petite Nano a encore de beaux jours devant elle, a déclaré Ratan Tata. "Nous allons relancer ce modèle, non en tant que voiture la moins chère du monde, mais avec une nouvelle image", a-t-il précisé, ajoutant qu'il s'agissait d'une "erreur" de marketing et d'une stratégie "malheureuse" que de présenter la Nano comme la voiture la moins cher du monde.

Au lancement de la Nano en 2009, les analystes avaient cru que cette voiture allait révolutionner le mode de transport de millions d'Indiens. Mais les ventes du modèle n'ont jamais atteint les objectifs fixés (25 000 unités par mois) et il est devenu clair que son atout principal - son prix - a eu l'effet inverse. Les consommateurs modestes, qui étaient ciblés par cette campagne, se sont détournés de cette voiture bon marché pour des modèles légèrement plus chers, offerts par des concurrents.

"On pourrait peut-être lancer la Nano dans un autre pays, comme l'Indonésie, sans mettre en avant le prix", a expliqué M. Tata. "Ou bien la commercialiser en tant que nouveau produit, et la lancer sur le marché européen. Car, hors d'Inde, la Nano séduit", a-t-il souligné. (AFP 30/11/13)

Juliette Rodrigues