Takata, dont les airbags potentiellement défectueux...

Takata, dont les airbags potentiellement défectueux ont provoqué le rappel de près de 8 millions de voitures récemment, fait l’objet de poursuites engagées devant un tribunal de Floride par des consommateurs américains qui lui reprochent, ainsi qu’à plusieurs constructeurs automobiles (Toyota et Honda notamment), de les avoir trompés en leur cachant des informations cruciales. Cette plainte pourrait obtenir le statut d’action de groupe au niveau fédéral. Le groupe japonais pourrait être condamné à payer des dommages ou à trouver un arrangement à l’amiable, bien plus coûteux qu’en cas de poursuites individuelles. (Reuters)

Juliette Rodrigues