Takata a présenté ses condoléances aux victimes de ses airbags

Takata a présenté mardi ses condoléances aux victimes de ses airbags défectueux, liés à au moins 17 décès et plus de 180 blessés dans le monde entier.

Les dirigeants de l'équipementier automobile japonais ont effectué cette annonce lors de l'assemblée générale annuelle des actionnaires du groupe, la dernière en tant que société cotée. Takata a dû affronter la colère de ses actionnaires, alors que le titre ne vaut plus rien.

Takata a annoncé lundi avoir demandé sa mise sous la protection de la loi sur les faillites au Japon et aux Etats-Unis et a précisé qu'il allait être repris pour 1,6 milliard de dollars (1,4 milliard d'euros) par l'américain Key Safety Systems (KSS), contrôlé par le chinois Ningbo Joyson Electronic. (AFP, REUTERS 27/6/17)

Juliette Rodrigues