Symbio FCell et le CEA ont développé une nouvelle génération de pile à combustible à hydrogène

La société française Symbio FCell (créée en 2010) et le CEA (Commissariat à l’Energie atomique) ont développé une nouvelle génération de pile à combustible à hydrogène qui se place au « meilleur niveau mondial » en termes de performance globale (énergie, coût, facilité d’assemblage, etc.). Symbio FCell compte la proposer aux flottes et collectivités locales pour prolonger l’autonomie de leurs véhicules utilitaires électriques.

Cette nouvelle pile offre une performance de 2,9 kW par litre, ce qui correspond à peu près au niveau de performance annoncé par les constructeurs japonais les plus avancés dans ce domaine. « Maintenant, avec cette nouvelle génération et nos premiers résultats clients, nous allons pouvoir franchir la troisième étape qui est celle de la levée de fonds pour mettre en place notre chaîne de production (à Grenoble) », explique Bertrand Chauvet, directeur du marketing de Symbio FCell. Or, avec la nouvelle génération de pile dont l’assemblage a été facilité, l’entreprise espère une réduction de 50 % à 70 % de ses coûts de production en série (à partir de 5 000 unités produites).

« Nous visons le marché des véhicules utilitaires électriques des flottes et des collectivités locales. Nous leur apportons une solution clé en main comportant l’installation de la pile dans le véhicule et la station de recharge en hydrogène [via un partenaire] à un coût compétitif par rapport à celui des véhicules diesel, souligne M. Chauvet.

Symbio FCell devrait annoncer dans une quinzaine de jours la signature d’un contrat majeur avec une société dont elle équipera une partie de la flotte de véhicules électriques avec sa pile à combustible. Des discussions sont par ailleurs en cours avec un constructeur, a annoncé M. Chauvet sans plus de précisions. (AUTOACTU.COM 27/11/13)

Alexandra Frutos