Suzuki relève ses prévisions après des bénéfices semestriels record

Suzuki a annoncé des bénéfices semestriels record, qu'il attribue à ses bons résultats en Inde et à la vente de ses actions Volkswagen. Il a revu ses prévisions annuelles en conséquence, tablant désormais sur un bénéfice net de 125 milliards de yens (961 millions d'euros, + 29 %) pour l'ensemble de l'exercice qui s'achèvera fin mars 2016. Il visait auparavant 110 milliards de yens. Le bénéfice opérationnel est attendu à 195 milliards de yens (1,47 milliard d'euros, + 8,7 %), contre 190 milliards escomptés précédemment.

Suzuki a cédé, fin septembre, à la holding Porsche SE plus de 4 millions d'actions du groupe Volkswagen, qu'il avait acquises il y a quelques années dans le cadre d'un partenariat technologique qui s'est mal terminé.

Son bénéfice net a ainsi bondi de 46,5 % sur la période d'avril à septembre 2015, à 79,1 milliards de yens (597,2 millions d'euros), alors qu'il avait chuté de 15 % sur le seul premier trimestre à cause d'éléments exceptionnels. Le constructeur se félicite également de ses performances opérationnelles, affichant un bénéfice en hausse de 11,7 %, à 101,1 milliards de yens (763,3 millions d'euros), pour un chiffre d'affaires de 1 555,5 milliards de yens (11,7 milliards d'euros, + 8,7 %).

A l'étranger, le dynamisme de l'activité en Inde a permis de compenser les difficultés rencontrées en Indonésie et en Chine. Au Japon, les ventes ont fléchi de 4 %, les mini-véhicules ayant pâti ces derniers mois d'une hausse de taxes qui a refroidi les acheteurs. Les livraisons de voitures produites pour d'autres constructeurs (OEM) ont également accusé le coup dans une conjoncture morose. Au final, Suzuki a écoulé 1,38 million de véhicules dans le monde sur le semestre avril-septembre, volume légèrement supérieur à celui enregistré un an plus tôt.

Suzuki a par ailleurs confirmé son estimation de chiffre d'affaires annuel, qu'il espère accroître de 2,8 %, à 3 100 milliards de yens (23,8 milliards d'euros). (AFP 4/11/15)

Juliette Rodrigues