Skoda France vise une part de marché de 1,3 % en 2013

Dans un entretien accordé à AUTOACTU.COM, le directeur de Skoda France Luc Chausson explique que le positionnement de la filiale est « d’en offrir plus pour le même prix ». En 2013, « nous visions une croissance de 10 % dans un marché stable et [?] l’année ne s’est pas passée comme prévu. Nous avons vécu une année de transition où nous sommes passés d’une gamme à une autre.
Nous avons lancé cinq nouveaux modèles : Rapid berline, Octavia berline, Octavia Combi, Rapid Space Back et Superb restylée.
Quand une entreprise comme Skoda change la moitié de ses chaînes de production, cela crée des perturbations entre l’arrêt des productions des modèles existants et la montée en puissance des nouveautés. Nous avons également eu un certain attentisme des clients. Notre activité a été en demi-teinte et s’est redressée au fur et à mesure de la disponibilité des véhicules. Au premier semestre, nous avons fait 1,03 % de pénétration, au troisième trimestre 1,13 % et au quatrième trimestre 1,21 %, ce qui montre l’effet du renouvellement de gamme », explique-t-il.

En 2014, « nous pensons que le marché sera mieux qu’en 2013 et notre objectif est d’augmenter notre part de marché. Nous visons 1,3 %, qui était l’objectif de 2013 », annonce M. Chausson. « Nous aurons les produits et la disponibilité avec en plus un lancement important avec l’Octavia Scout, un véhicule surélevé adapté à la montagne. Nous aurons également en fin d’année le lancement de la nouvelle Fabia », se réjouit-il.

Alexandra Frutos