Signature d’un manifeste pour la compétitivité et l'attractivité de la France

Les présidents de Volkswagen Group France, Bosch France, SKF France et Hertz France ont signé un manifeste demandant au gouvernement français de prendre des mesures en matière de compétitivité et d'attractivité afin que leurs maisons mères continuent d'investir et de créer des emplois sur le territoire hexagonal.

Cinquante entreprises étrangères installées en France ont signé ce manifeste au terme de la huitième édition des Etats de la France, une manifestation qui s'est tenue fin décembre au Conseil économique, social et environnemental (CESE).

« Depuis quelques années, nous avons de plus en plus de mal à convaincre nos maisons mères [pour que celles-ci fassent le choix d'investir et de créer des emplois en France], et nombre d’entre elles se sont installées dans une attitude prudente et attentiste vis-à-vis de notre pays qu’elles ont mis sous observation », déplorent les signataires. « Nous qui sommes quotidiennement benchmarkés, nous pouvons témoigner de l’incroyable concurrence non seulement de pays émergents, mais aussi de pays matures qui ont placé au c’ur de leurs politiques l’impératif de compétitivité et d’attractivité », poursuivent-ils.

Une étude récemment réalisée par l'Insead met en exergue le fait que les flux d'investissements directs étrangers entrant en France ont été divisés par plus de deux entre 2007 et 2012 (ils sont passés d’environ 95 milliards de dollars en 2007 à 27 ou 28 milliards en 2012). « La compétitivité et la productivité françaises ont été plus fortement affectées par la crise que pour la moyenne des pays européens », souligne Javier Gimeno, co-auteur de l’étude et directeur académique de l’Initiative de l’Insead pour la Compétitivité européenne. (JOURNALAUTO.COM 6/1/14)

Alexandra Frutos